» Système Web pour les Groupes Vocaux et Musicaux

Concerts » Accompagnement musical

Regarder les photos Regarder les photos

CHŒUR RÉSONANCE chante a cappella ou avec accompagnement selon les lieux et les circonstances. Des musiciens professionnels interviennent ponctuellement ou régulièrement à ses côtés, au gré des programmations. Le chœur travaille également avec les professeurs et élèves de conservatoires.


Voici une petite liste de ces accompagnateurs par ordre chronologique :

Sigismond Gubanski, piano

Professeur de piano à l’école de musique du Club musical de La Poste et France Télécom de Paris, il dirige également la chorale « CHŒUR CHOISY », créée en 1999 et partenaire de CHŒUR RÉSONANCE depuis sa création.


Chantal Hasquenoph, piano

Bercée par la musique depuis sa plus tendre enfance, Chantal a toujours voulu consacrer sa vie à sa passion.
Après des études de piano, de chant, d’harmonie, elle est nommée professeur de piano au Conservatoire de Mitry-Mory, où elle s’occupe également de la chorale d’enfants et dirige le Chœur Tutti Canti depuis 1993.

 

Kléber Besson, guitare, théorbe et luth

Il étudie la guitare de 1968 à 1973 avec Andrés Segovia, Alexandre Lagoya et Julian Bream, puis obtient un prix du CNSM de Paris et le diplôme d’état de guitare.

Depuis 1969, il se consacre au luth et aux instruments de la même famille : vihuela, guitares anciennes, archiluth, théorbe. Il fonde en 1976 l’ensemble « Les Musiciens du Palais Royal » En tant que soliste, en duo avec les voix de J. Sage, J. Herbillon, A. Zaepfel, J. Belliard, M. Alcantara, M. Pédaugé, L. Orlowski ou avec les plus célèbres ensembles Français de musique ancienne, il a donné plus de 2000 concerts – USA, Canada, Europe, Afrique, Moyen Orient et Extrême Orient – et participé à douze disques (Arion).

Il se produit aussi en concert avec la soprano Sanaé Rodière.

Il enrichit régulièrement le répertoire de ces instruments par des recherches musicologiques, des arrangements et des transcriptions.

Il enseigne le luth et la guitare au conservatoire de Claye Souilly (77) jusqu’en juin 2013.


Kléber a quitté notre monde le 25 février 2014, mais « il continuera de jongler avec les étoiles… »

Adieu l’artiste, nous te remercions des bons moments partagés et continuons de penser à toi.

 

Séverine Lévy, harpe médiévale

Elle étudie la harpe avec Martine Géliot, Bernard Andrès et obtient un DEM de harpe à l’Ecole Nationale de Musique de Créteil.

Elle s’intéresse à la création de tous horizons autour de l’utilisation de la harpe et est novatrice dans ce domaine. Elle joue par exemple en duo avec Monsieur Poli sur harpe électrique.

Elle ouvre une nouvelle page du répertoire harpistique avec des harpes de nouvelles lutheries dont la harpe midi et participe à plusieurs spectacles alliant théâtre, musique et danse.

Membre de la compagnie aKousthéa, elle crée « L » en 2005. Un opéra de chambre d’Alexandre Lévy utilisant les harpes comme corps sonores, alliant recherches de timbres, amplification et spatialisation. Elle réalise des performances harpe et danse dans le cadre de la résidence de la compagnie dans l’Aisne et en Seine et Marne.

Avec l’ensemble La Maurache elle joue et enregistre plusieurs disques (Éditions Arion) sur une harpe gothique unique construite d’après le statuaire de la Cathédrale de Chartres. Elle se produit avec Julien Skowron en duo harpe et vièle dans toute la France, notamment en la cathédrale de Chartres.

Ancien membre de plusieurs ensembles tels que le trio à cordes pincées AKS, spécialisé dans un répertoire de transcriptions baroques, le duo flûte et harpe Ev’art avec lesquels elle se produit en France.

Professeur au conservatoire de Bussy-Saint-Georges, elle écrit une méthode active sur harpe troubadour, crée des ateliers de créations et développe une pédagogie d’ouverture.


L’Ensemble CORDISSIMO, cordes

C’est l’ensemble à cordes du Conservatoire municipal de musique de la ville de Claye-Souilly. Il est constitué  d’une vingtaine de musiciens (violonistes, altistes, violoncellistes) en cours d’études de 1er et 2nd cycle au conservatoire.

Corinne Varest, professeur,

aborde avec son ensemble, un répertoire de musique classique, plus précisément autour de la musique baroque. Le choix des oeuvres, axé sur les concertos, permet de faire jouer en solistes, les élèves musiciens qui le souhaitent et ainsi les mettre tour à tour en valeur. L’accompagnement de solistes chanteurs et également de chorales, fait maintenant partie du répertoire, ce qui offre à l’ensemble une approche variée du travail d’orchestre.


Shinobu Tanaka, piano

Née au Japon, elle obtient une maitrise de pédagogie musicale à l’université d’Hiroshima, et le 3e grand prix du « Japan Classical Music Competition ». Passionnée de musique de chambre, elle s’installe à Paris en 2003, pour travailler avec Théodore Paraskivesco et Haruko Ueda . Elle étudie à l’Ecole Nationale de Musique de Gennevilliers, et obtient un 1er prix de piano et de musique de chambre. Lauréate du Concours Musical de France en 2005, elle obtient, avec Yuko Sasaï, le 1er prix dans la formation piano à 4 mains. Elle est actuellement accompagnatrice au C.R.D. de Gennevilliers, au C.M. de Marne et Gondoire et à l’Ecole Normale de Musique de Paris.


Fanny Machet, piano

Fanny Machet a débuté ses études musicales avec Annie Brunel au Conservatoire de la Vallée de Chevreuse, où elle obtient le Diplôme d’Études Musicales de Piano en 2004. Elle se perfectionne auprès du concertiste François Chaplin au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles, et décroche un Diplôme d’Études Musicales de Piano en 2008, ainsi qu’un Prix de Perfectionnement en 2009.

Parallèlement à ses études en Conservatoire, elle suit le cursus de Musicologie à la Sorbonne, et se spécialise en ethnomusicologie en première année de Master. Enfin, elle approfondit sa pratique pédagogique au CEFEDEM de Bourgogne, où elle obtient en 2010 le Diplôme d’État de Piano.

Aujourd’hui, Fanny Machet est enseignante dans différentes écoles de musique et conservatoires, pianiste accompagnatrice, et concertiste. Elle se produit régulièrement en musique de chambre.


Maëlise Parisot, violoncelle

Maëlise Parisot a suivi un cursus de conservatoire classique, et obtenu le Diplôme d’Études Musicales en 2005, le prix de perfectionnement de violoncelle et de musique de chambre en 2007 et le Prix supérieur inter-régional en 2008. Elle a étudié pour cela aux conservatoires de Brest, Reims et Besançon dans les classes d’Emmanuel Boulanger et de Marc-Didier Thirault.

Passionnée par l’enseignement, elle décroche en 2010 le Diplôme d’État de Violoncelle, après une formation de deux ans au CEFEDEM de Dijon. Actuellement elle suit un cursus universitaire de sciences de l’éducation, et enseigne le violoncelle au Conservatoire Départemental de Clamart, et au Conservatoire Municipal de Claye-Souilly.

Violoncelliste du quatuor à cordes Kaléo, Maëlise Parisot participe à de nombreux concerts de programmes variés (Beethoven, Dvorak, Mozart, musique traditionnelle colombienne, contes pour enfants). Elle joue également avec d’autres formations de musique de chambre, notamment au festival « Le chant des Chapelles » à Plougastel (Finistère) et au festival Kikloche (Sarthe).

 

Klaus Gerhold, piano et violoncelle

Né en 1949, il a fait ses études à Mayence pour enseigner en lycée la musique, options piano et violoncelle, en plus de l’histoire. Pendant sa carrière de professeur de musique, que ce soit dans son pays ou à l’étranger, on saluera sa passion permanente pour les divers groupes de Jazz qu’il a créés au cours des années avec les élèves particulièrement doués et intéressés. Il a donné fréquemment des concerts avec eux, et a également soutenu régulièrement les projets musicaux de son épouse. Il est actif dans plusieurs ensembles de musique de chambre.

 

FLÛTE ALORS !, flûtes

L’ensemble « Flûte alors ! », créé en 1993 est un ensemble du Club musical de la poste et France télécom Paris, association de personnel postier et télécommuniquant. Il est constitué actuellement de cinq flûtistes amateurs issus de l’orchestre d’harmonie de l’association. L’ensemble se produit régulièrement tant en région parisienne qu’en province, à différentes occasions. Il a aussi participé à une émission de radio sur Europe 2 avec Arthur, et créé deux œuvres de Jérôme NAULAIS écrites spécialement à son intention. Son répertoire va de la musique baroque aux œuvres du 20 siècle et au jazz

Eric Seys

Après avoir étudié la flûte dans divers conservatoires d’Ile de France, Eric SEYS obtient un prix d’excellence de la région Ile de France et un 2ème accessit de musique de chambre en supérieur. Il est titulaire également d’un 1er prix de supérieur en flûte du concours Belland.

Professeur de musique de chambre au Club musical de la Poste et France Télécom Paris, il est aussi professeur remplaçant dans de nombreux conservatoires et écoles de musique, et est titulaire du Diplôme d’état de professeur de flûte traversière. Il participe à de nombreux jurys d’examen.

Depuis 1993 il dirige l’ensemble « Flûte alors ! » pour lequel il arrange de nombreuses pièces classiques. Sollicité par ailleurs, il écrit aussi des arrangements pour  ensembles de saxophones, clarinettes … Ces arrangements sont disponibles aux éditions « Fertile plaine » et « Soldano ».

Depuis 1994, il est flûtiste et piccolo à la Musique de la Gendarmerie Mobile avec laquelle il participe à des enregistrements de disques ainsi que d’émissions télévisées. Il a aussi participé à la création du quintette à vents. Il quitte la musique de la Gendarmerie Mobile en 2008 et intègre l’Orchestre de Flûtes Français, en tant que titulaire, au pupitre de flûte alto.

Depuis 2006 il joue en duo flûte et harpe avec Hélène Silvie.

En 2010, il crée avec Charlie Pablo, Emilie Poingt et Nathalie Yulzari l’ensemble Flut’A4.


Le TRIO BAROQUE, clavecin, violon, violoncelle :

Roberta Tagarelli , piano, clavecin

Née à Cagliari (Italie) en 1980, elle découvre le piano à l’âge de cinq ans. Après des études auprès d’Annamaria Cigoli au Conservatoire de Turin (Prix de piano en l’an 2000), elle obtient un Diplôme académique de perfectionnement à l’Académie supérieur de perfectionnement « L. Perosi », puis un Brevet d’enseignement à l’Ecole normale « Alfred Cortot » de Paris. En 2005, après un Master de piano et un Prix de clavecin au Conservatoire de musique de Turin, elle décide de se dédier à la musique ancienne et se perfectionner à l’Université de musique de Vienne, où elle obtient un Bachelor de clavecin.

 En 2009, elle termine ses études à Turin, obtenant un Master de clavecin, pianoforte et clavicorde. La même année, elle se produit dans des récitals de clavecin seul et donne un concert en Sardaigne en duo avec Paolo Pandolfo. Après avoir été admise au CNSM de Paris en 2009 dans les classes d’Olivier Baumont et de Blandine Rannou, elle y obtient en 2011 le Prix de basse continue et, en juin 2012, le Prix de clavecin avec la mention « Très bien ».

Elle joue régulièrement en concert au clavecin en tant que soliste et que continuiste. En mars 2013, elle s’est produite avec le « Balkan Baroque Band » de Jean Christophe Frisch pour le spectacle « WUWEI ». Récemment, elle a été invitée à jouer pendant les Journées de « Clavecin en France » 2013 et elle a joué avec l’Orchestre des lauréats du CNSM de Paris pour des spectacles organisés à l’Opéra Garnier et à l’Opéra Royal de Versailles à l’occasion du Tricentenaire de l’école française de danse. Actuellement elle est professeur de clavecin au Conservatoire de Lagny-sur-Marne et professeur de piano au Conservatoire d’Ecouen-Ezanville (95).

France Devillers, violon

Elle étudie le violon auprès de   Madeleine Fauré  et obtient un premier prix première nommée à l’unanimité de violon au CNR d’Aubervilliers-La Courneuve, ainsi qu’un premier prix de musique de chambre et de formation musicale. France Devillers poursuit ses études auprès des maîtres Gérard Poulet, Claire  Bernard et rencontre l’école russe auprès d’Alexandre Vinitsky  lors de Master-classes à Sarlat (France), ainsi que l’école américaine auprès de Mimi Zweig, à Bloomington (Indiana). Passionnée de musique de chambre, elle se produit en duo de violons avec Evan Rothstein, duo violon-piano, et fonde avec ses amis Vincent Minazzoli, Fanny Kobus et Emmanuelle Locastro, le Quatuor GIACOMO en 2001, avec lequel  elle participe à de nombreux projets thématiques, notamment le spectacle sur Jacques BREL,  « l’Inaccessible étoile », produit par la comédienne chanteuse Antonia BOSCO. Elle joue également dans diverses formations d’orchestre dont l’Orchestre des Régions Européennes, dirigé par Konrad Von Abel, dont elle suit les Master-Classes de Musique et Phénoménologie depuis plusieurs années avec grand intérêt. Elle enseigne son instrument  avec bonheur, ainsi que la musique d’ensemble, au CRD de Clamart depuis 1985.

Emmanuelle Locastro, violoncelle

Emmanuelle Locastro obtient les 1er Prix de violoncelle et de musique de chambre en 1994 au conservatoire de Gennevilliers dans la classe de Daniel Raclot. L’année suivante  elle reçoit le  Prix d’excellence. Elle poursuit parallèlement un cursus universitaire en musicologie (Licence).

Elle a participé, en France comme à l’étranger, à de nombreux spectacles comportant une dimension musicale centrale. Ses expériences scéniques vont du théâtre musical à la musique de film muet, et des lectures poétiques aux spectacles de trapèze volant de la compagnie “Les Arts Sauts“.

Titulaire du Diplôme d’Etat de violoncelle, elle enseigne depuis 1989. Elle est titulaire actuellement d’un poste dans le conservatoire de Gennevilliers (92) et dans celui de Lagny-sur-Marne (77). Elle est membre du Quatuor Giacomo depuis 2001. Elle a, avec ses collègues, exploré des répertoires destinés à donner à entendre une musique exigeante et trop rarement jouée en public.


Mari Tokuda, piano

Après avoir étudié à l’Université de Musique de Tokyo (Japon), Mari Tokuda poursuit ses études à l’École Normale de Musique de Paris dans la classe de Fabienne Jacquinot, Marie-Pierre Soma, Nina Patarcec.

Elle y obtient le Diplôme d’Exécution de Piano et le Diplôme Supérieur d’Enseignement de Piano ainsi que le Diplôme Supérieur de Concertiste de musique de chambre. Elle a ensuite étudié l’accompagnement au piano au Conservatoire de Paris 6e dans la classe de Christine Rouault.

Elle a obtenu par ailleurs le 1er Prix du Concours de piano de Saint-Nom-La-Bretèche et le 1er Prix à l’unanimité du Concours international U.F.A.M.

Mari Tokuda consacre aujourd’hui une partie de sa vie professionnelle à la transmission de l’enseignement qu’elle a reçu. Elle accompagne aussi de nombreux récitals lyriques, autour de l’opéra et de la mélodie française où ses talents de pianiste peuvent s’exprimer pleinement.

Enfin Mari Tokuda se produit régulièrement en concert comme soliste à Paris, au Japon et à Taïwan.


 

Delphine Lherbier, orgue

Professeur de formation musicale et professeur d’orgue à Chatillon, Roissy en France et Claye-Souilly, elle accompagne au piano et à l’orgue divers chœurs comme la chorale du Moulin d’Ivry (94), la chorale Per Cantum (Paris VIIIe) et les jeunes chanteurs de Coulommiers (77). Elle se produit en solo, en musique de chambre avec des chanteurs, trompettistes et autres instrumentistes. Titulaire de la carte professionnelle des organistes liturgiques de la zone apostolique de Paris, elle est organiste titulaire à Chatillon et fait partie des organistes de l’organiste Saint-Séverin de Paris.


Marie-Véronique CORBIN, flûte

Après des études musicales à l’ENM de Bobigny et un premier prix de flûte traversière, puis à la Sorbonne en musicologie où elle obtient le CAPES d’éducation musicale, Marie-Véronique Corbin enseigne depuis une trentaine d’années en collège. Elle participe à des projets musicaux en Seine et Marne rassemblant chaque année un millier d’élèves et est flûtiste à l’orchestre d’harmonie du pays de Meaux.


Ercan DURSUN, percussions

Percussionniste éclectique aux nombreux instruments (cajon, darbouka, djembe, congas, bendir, riqq…), Ercan Dursun a trouvé son premier terrain d’expression artistique en la musique traditionnelle de son pays natal, la Turquie. Guidé dans son apprentissage quasi-autodidacte de l’art de la percussion par son frère, joueur de saz (luth anatolien), il se produit sur scène dès son plus jeune âge; adolescent, membre d’une troupe de musiques et danses traditionnelles de Turquie, il participe à une tournée européenne

Fort de cet apprentissage fait d’expériences, il part s’installer en Angleterre où, au contact d’une communauté musicale cosmopolite, il enrichit son langage de nouvelles influences : flamenco, indienne, jazz…  A Londres, il étudie les rythmes flamenco dans la célèbre « Ecole Paco Pena », se produit notamment au Ronnie Scott’s Jazz Club avec  Ilhan Ersahin, et travaille pour de nombreux enregistrements d’albums et programmes télévisés.
Inlassablement poussé par son désir de découvrir de nouveaux horizons musicaux, Ercan Dursun demeure désormais en France, où il participe à différents projets : tournée européenne avec le spectacle « Vertiges » de Tony Gatlif, enregistrement de la musique du documentaire  « Le Temps des Amoureuses » du réalisateur François  Imbert. 


Jean-François KERHERVÉ, cornemuse

Sonneur de cornemuse au sein du  BAGAD PARIZ, Jean-François joue également dans le Pipe Band MacKeller et anime un atelier de cornemuse à la Mission bretonne de Paris.

























Regarder les photos Regarder les photos
Sigismond Gubanski Sigismond Gubanski
Chantal Hasquenoph Chantal Hasquenoph
Kléber Besson Kléber Besson
Séverine Lévy Séverine Lévy
l'Ensemble Cordissimo l'Ensemble Cordissimo
Corinne Varest Corinne Varest
Shinobu Tanaka Shinobu Tanaka
Fanny Machet Fanny Machet
Maëlise Parisot Maëlise Parisot
Klaus Gerhold Klaus Gerhold
L'ensemble Flûte alors ! L'ensemble Flûte...
Éric Seys Éric Seys
Le Trio baroque Le Trio baroque
Mari Tokuda Mari Tokuda
Delphine Lherbier Delphine Lherbier
Marie-Véronique Corbin Marie-Véronique Corbin
Ercan Dursun Ercan Dursun
Jean-François Kerhervé Jean-François...

Écrire un premier commentaire